communauté francophone de joueurs sims
 
AccueilAccueil  Le site  Chaine You Tube  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  FAQFAQ  RechercherRechercher  

Partagez | 
 

 [Fiche] L’importance de la relecture et comment faire des relectures efficaces

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
As de l'acrylique
avatar
Phinae
As de l'acrylique
Féminin Date d'inscription : 29/09/2011
Age : 54
Localisation : entre 2 champs de maïs du sud-ouest

MessageSujet: [Fiche] L’importance de la relecture et comment faire des relectures efficaces   Jeu 27 Déc 2012, 14:29

1-L’importance de la relecture

Commençons par planter le décor : vous vous êtes lancé dans un récit (imaginaire ou non), long ou court, peu importe. Votre scénario est à peu près clair dans votre tête. Les héros, l'action, le décor, les rebondissements et/ou le message à faire passer, tout cela est à peu près bien défini.

Pendant cette phase d’écriture, vous vivez avec vos héros, vous les animez (comme des marionnettes), vous vous mettez à leur place, vous pleurez, aimez, riez avec eux, vous êtes eux. Vous faites à la fois le metteur en scène, le dialoguiste, le cadreur, le décorateur, le documentaliste, le script et tous les acteurs en même temps. Vous aimez vos personnages au point que vous oubliez votre propre vie pour vous consacrer à la leur (quelle abnégation). Vous y mettez votre énergie, votre temps, c’est une part de vous-mêmes, parfois très intime, que vous exposez à la face du monde (n’ayons pas peur des mots). Vous terminez heureux ou épuisé, parfois les deux. Vous vous dites : ouf, c’est fini !

Eh bien non. Cela ne fait que commencer. Vous abordez maintenant l’étape suivante : la relecture. Aïe ! C’est la phase de tous les dangers. En effet, en se relisant, on peut réaliser qu'entre l'enthousiasme du départ et le résultat final, il peut y avoir un gouffre. Autrement dit, après le bonheur de l’écriture (s’il n’est pas là, passez à autre chose), vient la douleur de la relecture. J’exagère un peu, c’est pour vous mettre dans le bain.

Relire est un vrai travail qui fait partie intégrante de l’écriture. Pas très glamour, avouons-le. On sort du rêve, de l’imaginaire, des grands élans créatifs, pour revenir à la réalité et à la froide raison.

En effet, il s’agit maintenant de porter un jugement sur ce que vous avez écrit, de faire preuve d’esprit critique afin de : le corriger, l’améliorer, voire le transformer, tant sur la forme, que dans le fond.

C’est une étape qui peut être décourageante car elle a pour but, au mieux, de valider ce que l’on a fait, mais aussi et surtout de mettre en lumière toutes les faiblesses de nos écrits. Cela peut être une source de stress car on a fait de son mieux, or c’est rarement suffisant dès la première mouture: «Cent fois sur le métier remettez votre ouvrage». Pas de panique : cette phase de stress et de frustration, plus ou moins intense, est tout à fait normale. On va s’appuyer dessus pour persévérer. C’est à cela que sert la relecture.

Une bonne relecture exige de la lucidité et de l’honnêteté, des qualités qui se méritent par la pratique de l’intransigeance. Elles contrastent avec la confiance et l’espoir qui nous ont habités pendant la phase d’écriture.

Ecrire, on l’ignore souvent, c’est faire constamment la navette entre ces états contradictoires que sont l’élan créateur, qui s’épanouit parfois un peu dans tous les sens, et le recadrage net et précis qu’impose la relecture. C’est vivre des chauds et froids permanents qui déstabilisent facilement. Surtout quand on débute et que l’on cherche encore son style et ses atouts. Pour bien écrire, il faut intégrer cette gymnastique intellectuelle, qui est impitoyable avec les vocations incertaines.

Paradoxalement, écrire développe aussi bien la confiance en soi que l’humilité (valable pour tous les créateurs, je suppose ?).

On peut même parler de relectures, au pluriel, car il en faut plusieurs pour bien faire. Une double relecture est un minimum. Si de plus vous êtes perfectionniste... vous n’êtes pas sorti de l’auberge. Il est même possible que vous passiez beaucoup plus de temps à relire et à fignoler votre ouvrage, qu’à écrire tout court.

Mais vos héros que vous aimez très fort valent bien la peine de se décarcasser à ce point, bien entendu.

Je fais ici une distinction entre une simple chronique de ce qui se passe dans votre jeu Sims (type legacy), et une histoire romancée, inventée de toutes pièces, illustrée, ou pas, avec le jeu. Dans une chronique de jeu Sims, les évènements du jeu servent de fil conducteur, personnellement je trouve les relectures plus faciles dans ces cas-là (mais tout aussi indispensables).

Il en va tout autrement avec une histoire entièrement née dans votre tête, dans lequel le jeu n’est qu’un complément, et non une base pour le récit : tout vient de vous, vous êtes seul aux commandes. C’est bien plus difficile. Mais votre fierté sera à la mesure de cette difficulté.

Malgré tout ce que je viens de raconter, et contrairement à ce qu’on pourrait croire, se relire n’est pas une corvée : c’est émouvant et gratifiant de constater qu’en dépit des imperfections, le récit prend forme, la vie se crée sous notre plume. C’est également très agréable de prendre conscience de nos capacités. Une bonne relecture est très stimulante.

(suite ci-dessous)


Dernière édition par Phinae le Dim 30 Déc 2012, 10:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://phinae-simblr.tumblr.com/
As de l'acrylique
avatar
Phinae
As de l'acrylique
Féminin Date d'inscription : 29/09/2011
Age : 54
Localisation : entre 2 champs de maïs du sud-ouest

MessageSujet: Re: [Fiche] L’importance de la relecture et comment faire des relectures efficaces   Jeu 27 Déc 2012, 14:44

2-Faire une (ou plutôt, des) relecture(s) efficace(s)

Plusieurs types de relectures

Il y a plusieurs types de relectures : il y a celle que vous faites, en cours de rédaction : après quelques paragraphes, vous prenez deux minutes pour vous relire, mais vous avez prévu de continuer juste après, votre tête est encore pleine de mots, d’idées à coucher sur le papier, là tout de suite. Relire permet de savoir où vous en êtes et de vous recentrer au besoin. Ce sont des relectures utiles sur le moment, mais vous avez la tête dans le guidon et pas de recul sur ce que vous faites.

On devra plus tard faire des relectures plus poussées et plus globales, à tête reposée. C’est de cela qu’il est question ci-dessous. Vous avez fini un chapitre.... un épisode.... un article.... une nouvelle.... une dissertation.... soufflez un grand coup, videz-vous la tête. Vous avez gagné le droit de relâcher la pression et de vous changer les idées, car :

Quand faut-il relire ?

Jamais tout de suite. Toujours après un temps de décompression, plus ou moins long. Pourquoi ?

Parce que dans la relecture, vous devez adopter le point de vue du lecteur. Pour cela, il faut prendre du recul, (ou de la hauteur si vous préférez), avec ce que vous avez écrit afin de pouvoir vous critiquer vous-même, en toute objectivité.

Vous ne pouvez pas le faire juste après la phase d’écriture car vous êtes encore imbibé de vos héros et de l’action du récit, ou bien du thème que vous avez développé. Tout cela a empli votre tête, vous a un peu vampirisé. Maintenant il s’agit de poser un oeil neuf, détaché, objectif, sur votre travail. D’acteur, vous devenez spectateur. Vous devez sortir de l’arène, où vous avez fait le spectacle, pour vous asseoir dans les gradins et observer, apprécier, applaudir ou huer. Ça ne peut pas se faire d’un claquement de doigt, il y a des portes à franchir et des escaliers à gravir. C’est la fameuse gymnastique dont je parlais un peu plus haut.

Soyons franc, je pense que l'on n'arrive jamais tout à fait à sortir de son rôle de rédacteur. Parce que tout cela est trop proche de nous. Mais on doit s’en éloigner le plus possible.

La technique est simple : il suffit de se concentrer sur tout autre chose pendant quelques heures (au moins), voire un ou plusieurs jours (si possible). L’idéal est d’avoir une activité bien terre-à-terre qui mobilise d’autres parties de vous-même, manuelle ou physique : bricoler, faire du sport, faire le ménage (si si), jardiner, cuisiner... sortir de chez vous pour faire des courses, voir des amis, vous éclater en boîte, vous occuper de vos enfants...

Vous pouvez même jouer aux sims, sauf avec ceux que vous avez mis en scène dans votre histoire ! Le contact avec la nature (sport ou balade) est bénéfique car il réveille toutes les parties de nous-mêmes qui se sont un peu engourdies quand on a passé du temps à écrire. L’hygiène de vie a son importance dans tout travail créatif, quel qu’il soit, ainsi que l’équilibre corps-esprit. On m’a déjà conseillé le yoga, aussi. Bref, changez-vous complètement les idées, videz-vous la tête de tout ce que vous avez écrit.

Après ça, vous verrez, on aborde la relecture avec l’esprit frais et les idées claires.

Comment faut-il relire ?

Au calme, quand on se sent moralement en forme et lucide, en prenant son temps, et en évitant les préoccupations extérieures et les sources de distraction. Pas question d’avoir l’oeil sur la montre et de se répéter en cours de route qu’on a trois coups de fil urgents à passer ou un plat à sortir du four. Sinon mieux vaut remettre ça à plus tard. Il faut pouvoir se consacrer entièrement à son texte, comme dans la phase d’écriture, mais d’une façon différente. C’est votre bébé et un bébé a besoin d’attention. Il vient de naître, il est encore tout jeune et fragile. Les relectures vont lui permettre de mûrir et de s’affirmer.

Seul ou accompagné ?

Tout dépend de votre niveau d’écriture et du recul que vous êtes capable d’adopter. Si votre orthographe laisse vraiment à désirer : là vous devez absolument vous faire aider.

Tout dépend aussi de qui va relire avec vous. Cette personne doit avoir, elle aussi, un oeil critique, avisé et juste. Elle n’est pas là pour vous jeter des fleurs, elle est là pour juger. Ne demandez pas une relecture à quelqu’un dont la critique pourrait vous blesser, ou si vous êtes trop peu sûr de vous. Mieux vaut, dans ce cas, vous habituer à relire d’abord seul, dans votre coin, quitte à demander plus tard un avis extérieur, qui aura pour but de confirmer le vôtre et éventuellement mettra le doigt sur certains points de détail oubliés par vous.

Toute relecture à deux doit être constructive et faite entre gens dont les relations sont saines. Mais quelle chance, si vous trouvez cette perle rare ! A deux, on va plus vite pour repérer ce qui cloche, ou pour retrouver élan et confiance en soi s’ils se sont perdus en route.

Dans l’idéal, ce binôme vous connaît bien, sait de quoi vous êtes capable, connaît le genre dans lequel vous écrivez (fantastique, policier, historique etc), ou le thème précis que vous avez développé. Il a une excellente orthographe et vous avez foi en sa parole. Il saura vous conseiller par petites touches sans chercher à réécrire l’histoire à votre place. De nombreux écrivains ont pour relecteur attitré leur conjoint, ou un collaborateur précis, et un seul, qui relit tout pour eux. Cette personne est un pilier de leur vie d’auteur, tout en restant dans l’ombre. On lit souvent son nom dans les remerciements, au début ou à la fin d’un livre. L’auteur sait ce qu’il lui doit.

Mais rien n’oblige à avoir un binôme, et cette perle rare, bien souvent... c’est vous-même. L’écrivain est facilement misanthrope.

Dans tous les cas, au cours des premières relectures, ne faites pas relire à plus d’une ou deux personnes, trop d’avis à la fois ne serviraient qu’à vous embrouiller. Montrez-vous autonome et ne cherchez pas trop vite l’approbation du monde extérieur. Vous n’écrivez pas pour épater la galerie, mais par un besoin impérieux d’exprimer quelque chose, c’est différent. A ce stade, vous n’avez que faire des compliments, puisque votre texte est encore en chantier. Ce qui compte, c’est la qualité finale. Attendez d’y être arrivé pour faire entrer le monde extérieur, dans votre monde à vous.

Avant de commencer :

Sous traitement de texte, faites un « enregistrer sous » de votre document. N’écrasez pas votre première mouture –ni même les suivantes-, pour simplement réécrire par-dessus. Dans un texte, tout n’est jamais tout bon ou tout mauvais. Il y a toujours quelques phrases, quelques paragraphes que vous pourrez garder tels quels, ou mettre de côté, pour plus tard, dans un prochain chapitre ou une autre oeuvre.

Même si vous trouvez que ce que vous avez fait est « nul », ne détruisez pas ces précieux morceaux de vous auxquels vous avez consacré un peu de votre vie. Votre travail mérite le respect. Appelez par exemple cette copie « chapitre 1-b », et les suivantes « 1-c », « 1-d » etc. Faites en sorte de pouvoir repérer facilement dans votre liste de brouillons celui qui est le plus récent, le plus au point a priori.

Pensez aussi à sauvegarder vos textes sur clé USB ou autre support externe. J’ai eu un disque dur neuf qui est mort au bout de trois semaines (la tuile), depuis j’ai l’habitude de faire chaque jour des copies de mes textes en cours, sur support externe. Ne laissez pas traîner vos clés de sauvegardes, mettez-les en lieu sûr, ne les baladez pas partout au risque de les perdre. Traitez vos écrits comme des bijoux précieux.

(suite plus bas)
Revenir en haut Aller en bas
http://phinae-simblr.tumblr.com/
As de l'acrylique
avatar
Phinae
As de l'acrylique
Féminin Date d'inscription : 29/09/2011
Age : 54
Localisation : entre 2 champs de maïs du sud-ouest

MessageSujet: Re: [Fiche] L’importance de la relecture et comment faire des relectures efficaces   Jeu 27 Déc 2012, 15:05

3-La relecture, concrètement

Allez, c’est parti, on a fermé la porte pour être tranquille, éteint la télé ou la radio, la relecture peut commencer.

Chaque relecture a pour but de valider ou, au contraire, de modifier (souvent un peu des deux) le texte, dans la forme et dans le fond. Peu importe l’ordre dans lequel on fait les choses. On peut s’occuper d’abord de la forme, puis du fond, mais bien souvent on fait les deux en même temps, car notre oeil aiguisé de relecteur (tel un oeil de vautour) est attiré par tout ce qui bouge, entendez par là tout ce qui cloche dans notre texte. Mais comme il y a beaucoup de choses à prendre en compte, et qu’il est difficile de tout voir la première fois, surtout si le texte est long et/ou portant sur un sujet complexe, plusieurs relectures seront nécessaires.

Concrètement, la relecture doit permettre de :

Vérifier le texte dans sa présentation (la forme)

C’est le b-a-ba. Chaque relecture doit permettre de débusquer et corriger :

* En premier lieu, on n'insistera jamais assez dessus : les fautes d'orthographe, grammaire et conjugaison. Il y en a toujours.

Ne vous fiez jamais totalement pour ce travail aux correcteurs orthographiques des traitements de texte. Certes, ils se sont beaucoup améliorés, mais vous trouverez presque toujours des fautes qu'ils n'ont pas vues. Parfois aussi, ces correcteurs voient des fautes qui n'en sont pas, car certaines tournures de phrases ou associations de mots les déconcertent. C’est à vous de faire ce boulot, pas à une machine.

* Mais aussi : les fautes de frappe, les mots manquants, les mots en double, les mots et lettres inversés
* La présentation générale : ponctuation. Majuscules, minuscules. Sauts de lignes. Espaces en trop ou manquants
* Souvent aussi, on va devoir aérer le texte pour le rendre agréable à l’oeil. Scinder des paragraphes. Cela permet au lecteur de respirer.

* S’il s’agit d’un texte écrit sur blog ou site, il faut juger de sa lisibilité : les caractères sont-ils assez gros ? Leur couleur est-elle bien choisie ? La lecture ne fait-elle pas mal aux yeux ?

* Toujours pour un texte sur blog ou site, et si l’on a fait un copier-coller d’après word : est-ce que tout a été copié-collé ? N’en manque-t-il pas un bout ? Le titre s’y trouve-t-il aussi ? Bien entendu, avant cela vous avez relu et corrigé votre texte sous word. Vous ne l’avez pas copié tel quel.

Vous n’imaginez pas tout ce qu’on découvre en se relisant, rien qu’en tenant compte de la «forme». Tous les doutes à ce sujet doivent être éliminés : ayez sous la main (ou dans votre liste de sites favoris) : un dico, un correcteur grammatical, etc. Pas de quartier !

Si vous ne trouvez pas de faute la première fois : vous risquez d’en trouver la seconde fois. Quoi qu’il arrive, décompressez de nouveau (comme indiqué plus haut) et faites une seconde relecture, plus tard. Il m’arrive d’en trouver dans mes textes la dixième fois... jamais vues les neuf fois précédentes. Pourtant, elles me sautent aux yeux dans les textes d’autrui. Chaque nouvelle relecture permet d’affiner sa vision des choses.

Un petit truc utile sous word : changer la police d’écriture, sa couleur et sa taille à chaque relecture permet de voir d’un oeil neuf ses écrits et de mieux repérer ses fautes.

Juger et améliorer le contenu (le fond)

C’est une autre paire de manches, la plus complexe : savoir juger de la teneur et de la qualité de son texte et se préparer ainsi à l’améliorer. Car ce que vous avez fait avec tant d’application n’est en réalité qu’un premier jet, un brouillon. Perfectible, la plupart du temps. La relecture va vous donner matière à réfléchir à une seconde version du texte sensée être meilleure.

Il est possible (oui) que dès la première relecture, vous jugiez quasi-parfait ce que vous avez écrit. Ça arrive, surtout quand vous avez passé beaucoup de temps auparavant à y réfléchir. Parfois, dès le premier jet, tout est dit, plié, emballé. Miraculeux, car c’est bien rare (ou alors vous n’êtes pas honnête). Presque décevant d’ailleurs : quoi ? C’est déjà fini ? Car on aime généralement faire durer le plaisir de la rédaction. Résistez à la tentation de tout tripoter ! Ce ne serait pas mieux. Quelques mots, quelques phrases, à la rigueur, c’est tout. Ce qui ne vous dispensera pas d’une autre relecture, plus tard, pour confirmer (ou infirmer) ce jugement.

La plupart du temps, néanmoins, quand vous relirez, vous risquez d’être peu ou prou déçu(e) du décalage entre ce que vous avez voulu raconter (l'histoire, imaginée dans votre tête, sorte de film que vous vous êtes fait avant de vous lancer) et le résultat sur le papier. En particulier, si vous avez eu beaucoup d’infos à caser et qui peuvent être très différentes les unes des autres.

C’est souvent le cas, au tout début d’un récit, quand on ne sait pas trop par quel bout commencer. D'où la nécessité d'avoir ce que j'appelle "la foi", qui est (selon moi) un mélange de passion, de patience, et de persévérance. La relecture va permettre de repenser ce contenu, sa construction, son début, ses étapes, son style, son « ton », bref, tout ce que nous jugerons bon de modifier. Modifier pouvant signifier : réécrire, reformuler, compléter, supprimer, déplacer, intercaler.... un tripatouillage en règle, plus ou moins poussé.

Pour bien faire, il faut donc se poser toutes sortes de questions sur son oeuvre, euh, son brouillon. Il faut se mettre une bonne fois pour toutes à la place du lecteur et être attentif aux différentes sensations et émotions que l’on reçoit en tant que lecteur, et s’assurer qu’elles sont conformes à celles que l’on avait décidé de faire passer pendant la rédaction.

Concrètement, voici une liste de questions à se poser, non exhaustives (et en vrac) auxquelles on devra trouver des réponses, claires, franches, honnêtes, au fil des relectures. Aucune n’est prioritaire par rapport aux autres. Tout est important :

* Le vocabulaire : est-il bien choisi ? Peut-il être amélioré ? Traquez et remplacez les mots répétitifs, les contresens, les non-sens, les mots inutiles, les expressions maladroites. C’est parfois en relisant qu’on va trouver « le » mot que l’on cherchait désespérément pendant l’écriture et qui s’impose, enfin, au cours de la relecture. En cas de doute, on peut par exemple mettre le mot en rouge pour y revenir plus tard.

* La syntaxe : il est fréquent de tomber sur des phrases mal construites ou dont le sens, une fois relu, est différent de ce qu’on avait souhaité.

* Le style d’écriture : est-il fluide, agréable à lire ? Ou bien abrupt ? Trop lourd ? Trop tarabiscoté ? (la simplicité est toujours préférable). Que peut-on faire pour l’améliorer ?

* La compréhension et la crédibilité du texte : est-ce clair, net, précis et vraisemblable ce que j’ai écrit ? N’y a-t-il pas de contradictions ici et là ? A chaque instant le lecteur doit savoir où il en est, ce qui se passe et où il va : avec qui, pourquoi, comment etc. Les imprécisions ou flous doivent avoir leur raison d’être (trame policière par exemple).

* Le message que vous avez souhaité faire passer est-il bel et bien passé ?
Ce texte est-il convaincant ?

* La construction générale : Toutes les infos vous avez prévu d’insérer y sont-elles ? Se trouvent-elles au bon endroit ? Est-il pertinent de faire telle description à tel moment, ou pas ? (si non, déplacez-la ou archivez-la). Généralement, dans les descriptions, à la première mouture, on en fait trop ou pas assez, le texte est trop lourd ou trop vague. Ce n’est qu’en se relisant qu’on va pouvoir juger de l’intérêt (ou pas) de certains détails. On peut avoir eu tendance à se répéter, à s’empêtrer...

* Les hors-sujets : il est fréquent de dévier de son récit voire de s’égarer carrément dans des considérations annexes. Par exemple, si vous avez décidé d’évoquer une pomme, mais que vous vous étalez largement dans la description d’une poire : à moins que ce soit d’un intérêt crucial, il y a un problème, non ? Or, emporté dans son élan, c’est assez fréquent de dévier, quand on écrit : ce n’est pas grave ! Mettez de côté ce qui est en trop, pour vous en servir plus tard, éventuellement. Ne jetez rien !

* La fidélité au scénario, aux personnages et/ou au contexte historique, le cas échéant : ce que vous avez écrit est-il conforme à ce que vous aviez prévu d'écrire ? Les surprises ne sont pas rares, surtout si l'inspiration s'en est mêlée en chemin. Ce que dégagent les personnages (l’impression qu’ils donnent) est-il cohérent avec le scénario envisagé et leur personnalité ?

Parfois, il suffit d'un seul mot pour tout faire basculer. Un gros mot dans la bouche de quelqu'un que vous avez décrit comme étant d’une « politesse parfaite en toute circonstance » par exemple. Relire permet de constater ces incongruités. Il suffit bien souvent de peu de choses pour les corriger, mais cela fait toute la différence.

Et puis, pour un récit historique, bien sûr il n’est pas question de parler de sms si l’action se situe dans les années 50 !

* L’intérêt du texte : ai-je su rendre mon récit intéressant ? Captivant ? Si non, pourquoi ? Les personnages sont-ils attachants ? A-t-on envie de connaître la suite ?

* Le rythme du récit, sa musique, ses enchaînements : le lecteur ne doit pas trouver le temps long, au risque de décrocher, ou au contraire, avoir l’impression que tout est allé trop vite.

Ici, tout est question de dosage, de concision, de subtilité et rejoint la notion de fluidité évoquée plus haut. On s’en occupe généralement à la fin, car apprécier le rythme d’un récit est difficile pendant les premières relectures, durant lesquelles on se consacre généralement à de nombreux points de détails qui gênent la vision d’ensemble.

* Les émotions fournies par la lecture : elles doivent être adaptées au style du récit. Chaque lecteur ayant les siennes, les vôtres ne seront qu’un aperçu de ce que peut ressentir celui qui vous lit.

Essayez tout de même de vous faire une idée, pour vous-même, en fonction de ce que vous avez voulu créer :
est-ce émouvant ? Est-ce effrayant ? Est-ce intrigant ? Est-ce drôle ? Etre attentif à ses émotions permet de juger si le récit va dans le bon sens. En écrivant, vous créez de la vie. Le récit doit embarquer le lecteur dans votre univers et faire en sorte qu’il y reste, jusqu’au bout.

* Bien entendu, en fonction des buts que vous poursuivez, vous pouvez ajouter des questions à cette liste. A vous de voir !

(ouf c'est bientôt fini !)


Dernière édition par Phinae le Ven 25 Jan 2013, 14:57, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://phinae-simblr.tumblr.com/
As de l'acrylique
avatar
Phinae
As de l'acrylique
Féminin Date d'inscription : 29/09/2011
Age : 54
Localisation : entre 2 champs de maïs du sud-ouest

MessageSujet: Re: [Fiche] L’importance de la relecture et comment faire des relectures efficaces   Jeu 27 Déc 2012, 15:15

De fait, après avoir fait tout cela, de nouvelles questions doivent s'imposer en nous :


* Comment est-il possible d'améliorer ce récit ? En reformulant telle phrase ? En changeant tel mot ? En ajoutant telle anecdote ? En réduisant ou allongeant tel dialogue ? En déplaçant quelques lignes ? En fusionnant tels paragraphes, pour n’en faire plus qu’un, plus concis ? Et ainsi de suite...

* Qu'est-ce que j'ai envie d'y voir qui ne s'y trouve pas encore ? Qu’est-ce qui pourrait le rendre plus captivant encore ?

* Ai-je su introduire correctement la suite du récit ?

* Ai-je envie de lire la suite (et donc de l’écrire) ?

* Suis-je satisfait(e) de ce que j'ai écrit ? A quel pourcentage environ (50%, 80 %... 10 % ?) ?

Après quoi, on est prêt à améliorer son texte... avant de le relire à nouveau en passant par les mêmes étapes !

Au final...

A la fin de chaque relecture, on doit avoir une idée à peu près nette de ce qui pèche et de la façon d’arranger tout ça. Il est normal, au cours des premières relectures, de ressentir surtout de l’insatisfaction. Cela nous servira de moteur pour continuer.

La relecture sert aussi de respiration, elle régénère la motivation, l’inspiration, l’aisance littéraire. Se relire est aussi une nourriture.

Etre attentif à ses sensations compte aussi : ressentir des fourmillements au bout des doigts et une envie furieuse de « s’y remettre » pour « faire encore mieux » est bon signe, vous êtes sur la bonne voie.

J’aime comparer ce travail à une image par satellite qui se précise sur un écran de télévision : au début, c’est plein de gros pixels. Passage après passage, vous avez une image plus nette, plus lisse, jusqu’à devenir impeccable. C’est le but des relectures successives. Il est rare, au final, d’être satisfait à 100% car la perfection n’est pas de ce monde. Mais au bout du compte, on doit pouvoir relire une dernière fois et se dire :

«Ok, je ne vois pas comment faire mieux maintenant».


Dans le meilleur des cas, un grand « YES ! » s’impose en vous, une bonne fois pour toutes. C’est comme une délivrance (pour ma part je compare ça à un accouchement).

A ce moment-là, après tous ces efforts, vous avez le droit et même le devoir de vous récompenser : c’est important psychologiquement, pour avoir envie de recommencer. Faites-vous plaisir en vous offrant quelque chose dont vous avez envie. Célébrez votre réussite. Etablissez, pourquoi pas, un rite pour vous féliciter. Vous avez bien travaillé, vous l’avez mérité.
Bravo à vous !

Si vous avez quelque chose à ajouter, d’après votre expérience, n’hésitez pas ! Je ne prétends pas avoir tout dit, chacun peut avoir ses propres « trucs » de relecture.

Pour info, ce tuto a été relu une douzaine de fois, malgré tout quelques fautes de frappe non décelées pourraient subsister...
allez savoir.
 

MODE D'EMPLOI

N'hésitez pas à remercier l'auteur de ce tutoriel ou à faire partager votre expérience personnelle. Si vous avez créé quelque chose en suivant le tuto pourquoi pas la poster afin de la montrer à l'auteur

-----------------------------------------

Pour d'éventuelles questions, c'est par ici et si vous souhaitez en apprendre plus sur le sujet, rendez-vous dans la salle travaux pratiques

Bonne journée

Revenir en haut Aller en bas
http://phinae-simblr.tumblr.com/
Ange gardien
avatar
pomme-kiwi
Ange gardien
Féminin Date d'inscription : 27/09/2009
Age : 30

MessageSujet: Re: [Fiche] L’importance de la relecture et comment faire des relectures efficaces   Jeu 27 Déc 2012, 15:37

Merci beaucoup Phinae pour ce tutoriel! Tu as dit l'essentiel, on remarque encore trop de chroniques qui ont été écrites et relues (ou pas) trop vite.
Moi j'ai tendance à tout écraser, c'est un bon conseil de garder précieusement les passages passés à la trappe ou grandement remaniés.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.dressingresponsable.com
Grand artiste du pinceau
avatar
Lehanna
Grand artiste du pinceau
Féminin Date d'inscription : 07/10/2011
Age : 20
Localisation : Nord (59)

MessageSujet: Re: [Fiche] L’importance de la relecture et comment faire des relectures efficaces   Jeu 27 Déc 2012, 15:57

Merci beaucoup Phinae! Ce tuto va s'avérer très utiles et donner (peut-être) du courage à ceux qui doivent se relire! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://lesharpburn.canalblog.com
As de l'acrylique
avatar
Sucréomiel
As de l'acrylique
Féminin Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 23
Localisation : Imaginarium

MessageSujet: Re: [Fiche] L’importance de la relecture et comment faire des relectures efficaces   Jeu 27 Déc 2012, 17:14

Merci pour le tuto Phinae ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar
Delise
Admin
Féminin Date d'inscription : 05/04/2012
Age : 38
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: [Fiche] L’importance de la relecture et comment faire des relectures efficaces   Ven 28 Déc 2012, 18:51

Merci Phinae ^^



   
Sign by Lady, merci ♥ ♥
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ange gardien
avatar
Bettyboopjade
Ange gardien
Féminin Date d'inscription : 25/03/2011
Age : 35
Localisation : Mons (Belgique)

MessageSujet: Re: [Fiche] L’importance de la relecture et comment faire des relectures efficaces   Ven 28 Déc 2012, 19:41

Merci Phinae !
Revenir en haut Aller en bas
http://bettyboopjade.canalblog.com/
Illustre illustrateur
avatar
Lyson
Illustre illustrateur
Féminin Date d'inscription : 27/04/2012
Age : 22
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: [Fiche] L’importance de la relecture et comment faire des relectures efficaces   Ven 28 Déc 2012, 19:47

Merci phinae.
Revenir en haut Aller en bas
As de l'acrylique
avatar
franabisen
As de l'acrylique
Féminin Date d'inscription : 23/08/2012
Age : 17
Localisation : En ligne (nan, en IDF, en fait :P )

MessageSujet: Re: [Fiche] L’importance de la relecture et comment faire des relectures efficaces   Ven 28 Déc 2012, 19:54

Merci Phinae! ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://franabisen.tumblr.com/
Admin
avatar
Bloup
Admin
Féminin Date d'inscription : 27/11/2012
Age : 30
Localisation : Plein Sud !

MessageSujet: Re: [Fiche] L’importance de la relecture et comment faire des relectures efficaces   Ven 28 Déc 2012, 21:16

Merci Phinae ! Sacré travail ce tuto !!!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sims-artists.fr/
As de l'acrylique
avatar
Phinae
As de l'acrylique
Féminin Date d'inscription : 29/09/2011
Age : 54
Localisation : entre 2 champs de maïs du sud-ouest

MessageSujet: Re: [Fiche] L’importance de la relecture et comment faire des relectures efficaces   Dim 30 Déc 2012, 10:35

Pas de problème, Delise. J'édite. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://phinae-simblr.tumblr.com/
Admin
avatar
Delise
Admin
Féminin Date d'inscription : 05/04/2012
Age : 38
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: [Fiche] L’importance de la relecture et comment faire des relectures efficaces   Dim 30 Déc 2012, 12:14

Merci I love you



   
Sign by Lady, merci ♥ ♥
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Illustre illustrateur
avatar
meldinina
Illustre illustrateur
Féminin Date d'inscription : 23/02/2011
Age : 32

MessageSujet: Re: [Fiche] L’importance de la relecture et comment faire des relectures efficaces   Jeu 03 Jan 2013, 20:41

Merci pour ce tuto Wink
Revenir en haut Aller en bas
Grand artiste du pinceau
avatar
Maripiou
Grand artiste du pinceau
Féminin Date d'inscription : 29/01/2011
Age : 30
Localisation : Au Sud

MessageSujet: Re: [Fiche] L’importance de la relecture et comment faire des relectures efficaces   Ven 04 Jan 2013, 16:54

Merci beaucoup Phinae. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://maripiou.jimdo.com/
As de l'acrylique
avatar
Phinae
As de l'acrylique
Féminin Date d'inscription : 29/09/2011
Age : 54
Localisation : entre 2 champs de maïs du sud-ouest

MessageSujet: Re: [Fiche] L’importance de la relecture et comment faire des relectures efficaces   Sam 05 Jan 2013, 10:54

Mais de rien ce fut un plaisir. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://phinae-simblr.tumblr.com/
Ange gardien
avatar
idjya
Ange gardien
Féminin Date d'inscription : 05/10/2009
Age : 38
Localisation : Cholet

MessageSujet: Re: [Fiche] L’importance de la relecture et comment faire des relectures efficaces   Lun 07 Jan 2013, 12:58

La vache, sacré tuto! Merci! Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://idjya.eklablog.com
Grand artiste du pinceau
avatar
Camelya
Grand artiste du pinceau
Féminin Date d'inscription : 06/05/2011
Age : 26
Localisation : Dans mon lit.

MessageSujet: Re: [Fiche] L’importance de la relecture et comment faire des relectures efficaces   Lun 07 Jan 2013, 16:29

Quel boulot ! Merci beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
http://legrenierdetatacamy.jimdo.com/
Peintre au doigt
avatar
Enaliaa
Peintre au doigt
Féminin Date d'inscription : 28/11/2012
Age : 21
Localisation : Haute-Normandie

MessageSujet: Re: [Fiche] L’importance de la relecture et comment faire des relectures efficaces   Lun 07 Jan 2013, 23:02

Wouah, merci beaucoup !!!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.Enalia-Sims.skyrock.com
As de l'acrylique
avatar
lolitaitu
As de l'acrylique
Féminin Date d'inscription : 11/07/2010
Age : 22
Localisation : Marseille

MessageSujet: Re: [Fiche] L’importance de la relecture et comment faire des relectures efficaces   Ven 18 Jan 2013, 17:34

Merci !!
Revenir en haut Aller en bas
Débutant des galeries d'art
avatar
EmrysB
Débutant des galeries d'art
Féminin Date d'inscription : 05/11/2012
Age : 26
Localisation : Région Parisienne

MessageSujet: Re: [Fiche] L’importance de la relecture et comment faire des relectures efficaces   Ven 18 Jan 2013, 17:41

Merci Phinae pour ce tuto Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://emrysbird.tumblr.com/
Peintre prestigieux
avatar
Ptitemu
Peintre prestigieux
Féminin Date d'inscription : 29/06/2013
Age : 40
Localisation : Sur la route...

MessageSujet: Re: [Fiche] L’importance de la relecture et comment faire des relectures efficaces   Lun 08 Juil 2013, 17:01

Vraiment un excellent tuto, qui me sera très utile, et qui donne envie de s'améliorer. Merci beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
http://lescontesdanna.canalblog.com
Timide du pinceau
avatar
randomcorey
Timide du pinceau
Masculin Date d'inscription : 18/03/2015
Age : 55
Localisation : pas loin de Mickey

MessageSujet: Re: [Fiche] L’importance de la relecture et comment faire des relectures efficaces   Ven 20 Mar 2015, 07:10

Bonjour Phinae,

tout d'abord un grand bravo pour ta puissance de travail, ton énergie et ta conviction.

puis un grand merci ;o)

A la première lecture de ton tuto, j'ai eu envie de pensé t'écrire te dire que j'avais eu envie d'écrire de me lancer dans l'écriture mais que le travail imposant et imposé (non, je ne barre rien : là, c'est fait exprès !) par de la relecture m'y avait fait renoncer.

Mais je n'ai pas pu : ce que tu dis est tellement vrai ! c'est pourtant si dur de s'y coller alors qu'on est si content de soi ... La vérité, c'est que le plus dur est de commencer. Quand on a pris le pli, on se rend compte qu'on fait toujours des erreurs et qu'il y a toujours des améliorations à apporter. On y trouve des satisfactions : on a conscience de fournir un travail d'un niveau plus élevé. On est content d'avoir eu cette idée nouvelle qu'on a inséré et qui sera du plus bel effet ...

Sache que tu as toute mon admiration : j'aurais été pour ma part bien incapable de fournir le quart de ton travail sur ce sujet, et ça aurait été bien moins efficace.

Dans le cadre de ce forum, on dispose d'un bouton magique juste en-dessous : à gauche de "brouillon" et d' "envoyer". Il multiplie par deux le plaisir de la relecture.
Revenir en haut Aller en bas
As de l'acrylique
avatar
Phinae
As de l'acrylique
Féminin Date d'inscription : 29/09/2011
Age : 54
Localisation : entre 2 champs de maïs du sud-ouest

MessageSujet: Re: [Fiche] L’importance de la relecture et comment faire des relectures efficaces   Ven 20 Mar 2015, 09:32

Merci Randomcorey pour cet avis. Quand je me relis, je trouve en effet que ça a de quoi décourager, pourtant franchement le jeu en vaut la chandelle, comme pour toute création. Ne te prive pas de te lancer si tu en as envie. On est souvent son plus sévère juge, les autres sont plus indulgents, en général. On fait vite des progrès si on est passionné et honnête avec soi-même, tant pour voir ses faiblesses que ses forces.
Revenir en haut Aller en bas
http://phinae-simblr.tumblr.com/
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Fiche] L’importance de la relecture et comment faire des relectures efficaces   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Fiche] L’importance de la relecture et comment faire des relectures efficaces
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Comment faire une fiche de demande ?
» les feuilles de personnage (ce que c'est? / faire sa fiche)
» Comment faire une bonne vidéo !
» Comment faire des images...
» comment faire pour pouvoir écouter RTL sur mon Jojo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sims Artists :: Apprentissage :: Histoires, vidéos et séances photos :: Ecriture & Chroniques-
Sauter vers: